ELUVIUM

 

U S A   -  Ambient, Experimental, Shoegaze, Minimalist, Electronic, Classical, Noise   -  ***

 


Le dernier album d’
Eluvium ( alias Matthew Cooper ) est une vraie surprise. Dès les
premières minutes, on constate que l’univers est très travaillé, plus abouti et nettement
mieux structuré que les précédents opus. Des textures et des sonorités qui oscillent entre
une ambiant- pop et un post-rock acoustique.
Eluvium  a ce don pour dresser des paysages complètement oniriques et imaginaires qui illustrent un monde paisible et serein, agrémenté
d’une douce sensation d’apaisement qui émane en chacun de nous. on est littéralement imprégné d’une ambiance qui nous plonge dans une histoire, une narration irrésistible et un
amalgame de souvenirs mélangés, où chacun peut s’identifier et se laisser bercer.
Voilà que ce long voyage s’achève et laisse une sensation de bien-être indélébile en nous.
On sait désormais comment affronter nos mauvais rêves. Il ne s’agit donc pas d’un simple
album de pop-ambiant mais d’un aboutissement de recherches, une pièce construite avec
beaucoup d’amour et de tendresse. Écouter « Nightmare ending », c’est vivre une
expérience sensorielle unique qui ne vous laissera certainement pas insensible.

 

MUSICIENS


   -  
Matthew Cooper  -
 

http://www.eluvium.net/  

               

 

Nightmare Ending    ( 2013 )

 cd 1 : Don't Get Any Closer, Warm, By The Rails,
           Unknown Variation, Caroling, Sleeper,
           Envenom Mettle.
 
cd 2 : Chime, Rain Gently,
           Impromptu (For The Procession),
           Covered In Writing, Entendre,
           Strange Arrivals, Happiness.

 

retour E